Actualité

Passage en adressage IP AMPRNet

L’équipe TKNet travaille actuellement à la migration du réseau en adressage IP public AMPRNet / HamNet. L’ensemble du sous-réseau correspondant à la Corse sera annoncé directement en BGP depuis nos data centers d’Ajaccio et Bastia. Deux firewall centraux assureront le contrôle du trafic à l’intérieur de TKNet, mais aussi de/vers l’extérieur, afin de se conformer à la réglementation. L’utilisation d’un adressage public AMPRNet facilitera grandement la mise en oeuvre de relais numériques (D-Star, DMR), car il n’y aura plus besoin de double adressage ni de translation d’adresses. L’annonce Internet locale en BGP permettra d’obtenir une latence réduite pour les flux VoIP vers nos partenaires D-Star et DMR. Enfin, notre système OpenVPN / TKBox facilitera la connexion des utilisateurs (par rapport aux anciennes techniques AMPRNet comme IP-IP et ripd-modifié).

Ce projet est actuellement en cours de maquettage dans nos labos. Plus d’informations bientôt…

Récepteur ADS-B sur FlightRadar24

Nos points hauts étant maintenant connectés en IP, nous avons installé un récepteur de trafic aérien ADS-B. L’appareil reçoit les balises émises par les avions sur 1090 MHz, et envoie les données vers le site FlightRadar24.com. Il est ainsi possible de suivre en temps réel la position des avions dans le secteur.

L’indicatif du “radar” est F-LFKJ2. Il est installé sur le point haut de Coti-Chjavari, au dessus d’Ajaccio.

Pour suivre le trafic aérien au dessus de la Corse :

http://flightradar24.com

Pour en savoir plus sur le fonctionnement du système, cliquer ici.

Réflecteur multi-protocole XLX

TKNet possède son réflecteur digital multi-protocoles (D-Star et DMR pour l’instant).

Il tourne sur un serveur virtuel dans le data center d’Ajaccio.

Son indicatif est :

XLX755

Le dashboard est accessible sur :

http://xlx.radioamateur.tk

 

Relais D-Star et DMR

A l’initiative de Jacques TK1LG, un relais numérique est installé à Cervioni, en Haute-Corse à 40 km de Bastia :

Carte du réseau TKNet

Carte interactive du réseau TKNet sur l’île :

Filtrer par

Nota : certaines coordonnées personnelles sont volontairement approximatives.

Connexion IAX2 depuis smartphone ou tablette

Il est possible de se connecter directement sur le hub TKNet-VoIP en protocole natif Asterisk (IAX2), en utilisant une application “softphone” sur un smartphone Apple ou Android.

<à faire>

Comment se connecter à TKNet ?

TKNet est un réseau fermé à destination des radioamateurs. La réglementation proscrit toute interconnexion entre des systèmes radioamateurs et des systèmes publics.

  • Si vous n’êtes pas radioamateur :
    Vous ne pouvez pas vous connecter à TKNet. Vous pouvez cependant consulter ce site WEB, qui est la vitrine publique. Par la suite, des dispositifs vous permettant d’écouter les communications radioamateur pourront être mis en place (puisque, dans ce sens là, c’est légal). Si le sujet vous intéresse, vous pouvez contacter le radio-club le plus proche de chez vous, et pourquoi pas, passer votre licence radioamateur ?
  • Si vous êtes radioamateur non résident en Corse :
    TKNet a vocation à être un réseau de portée locale, destiné à desservir l’île de Corse. Il n’est pas prévu d’y raccorder directement des sites radioamateur hors de Corse. Cependant, les technologies utilisées dans TKNet sont des technologies libres; elles peuvent tout à fait être reproduites par d’autres groupes de radioamateurs dans d’autres endroits du monde. Par ailleurs, s’il y a un réseau HamNet/AMPRNet dans votre région, vous pouvez demander à vous y connecter, nous avons une passerelle. De même, les amateurs de voix sur IP peuvent se connecter à nos relais VoIP via notre point d’entrée Echolink TK5KP-R (et prochainement en D-Star).
  • Si vous êtes radioamateur résident en Corse :
    Contactez le radio-club TK5KP, afin que nous étudions la meilleure façon de connecter votre QRA, et éventuellement, vos points hauts. Nous pourrons mettre en place, suivant les cas, soit des TKBox (VPN), soit des liens radio 2.4 GHz ou 5 GHz pour les sites en visibilité directe. Pour les utilisations nomades, nous proposons également une connexion par client logiciel OpenVPN (utilisable sur PC, Mac, Linux, Android et iPhone). Pour la VoIP, vous pouvez également disposer d’un accès IAX2 natif depuis un smartphone (via l’application “Zoiper” ou équivalent)

Relais VHF et UHF

Les relais analogiques actuellement interconnectés sur le réseau TKNet sont :

  • Ajaccio / A Punta VHF – TK5ZCF : 145.6375 (-0.6 MHz, Tone Squelch 88.5 Hz)
    Relais VHF d’Ajaccio. Réinstallé le 16/11/2016, suite à la remise à neuf du duplexeur VHF par TK5EP.
    Attention : il est désormais équipé d’un Tone Squelch à 88.5 Hz.
  • Ajaccio / Coti-Chjavari UHF – TK5ZCG : 430.150 (+ 9.4 MHz, Tone Squelch 88.5 Hz)
    Nouveau relais VoIP installé le 27/11 et connecté au réseau TKNet.

Les relais suivants sont en cours de construction, de révision ou de déploiement :

  • Corte / Monte Cecu UHF  – TK1ZAR : 430.150 (+ 9.4 MHz)
    Actuellement non interconnecté, en attente de mise en place d’un link IP en 5 GHz.

Serveurs informatiques

Le coeur du réseau TKNet fonctionne grâce à plusieurs serveurs informatiques. Ceux-ci sont hébergés dans deux data-centers distincts, l’un situé à Ajaccio en Corse, et l’autre chez l’opérateur OVH à Gravelines. Les serveurs sont des “machines virtuelles”, fonctionnant généralement sous le système d’exploitation Linux Debian. L’utilisation de la “virtualisation” permet une grande souplesse dans la conception d’infrastructures, en décomposant et isolant chacune des fonctionnalités dans une “machine virtuelle” distincte.

Voici les principaux serveurs actuellement en fonctionnement  :

  • www : Le serveur WEB sur lequel vous êtes actuellement. Il est auto-hébergé à l’intérieur du réseau TKNet. C’est une des seules machines à être accessibles depuis Internet, via une “DMZ”. C’est la vitrine publique du réseau. Il utilise LAMP (Linux / Apache / MySQL / PHP) ainsi que WordPress.
  • gw : Ce serveur constitue la gateway, autrement dit, la porte d’entrée et de sortie du réseau. Il assure les fonctions de firewall (Shorewall), de serveur VPN (OpenVPN), de routage, ainsi que de passerelle vers d’autres réseaux comme HamNet / AMPRNet
  • voip : C’est le hub VoIP, autrement dit, le noeud central de toutes les communications voix. Il utilise Asterisk (sans voie radio), ainsi que des modules d’interconnexion avec Echolink et D-Star
  • srv : Serveur d’usage général, assure les fonctions de DNS interne pour le domaine radioamateur.tk, ainsi que d’autres fonctions.
  • moni : Serveur de monitoring, il assure une supervision permanente de tout le réseau (serveurs, TKBox, relais, liens radio) avec notifications en cas de problèmes graves. Il est basé sur Nagios, et son système de “plugins” libres.

Voici quelques autres serveurs actuellement en cours d’expérimentation, et qui ne sont pas encore pleinement opérationnels :

  • mail : Serveur de messagerie, destiné à offrir une adresse mail @radioamateur.tk à l’ensemble des OMs, via des outils et interfaces modernes (webmail, synchronisation avec smartphones, etc…).
  • ircddb : Serveur de passerelle ircDDB pour le fonctionnement de D-Star
  • xlx : Serveur réflecteur D-Star multi-protocole (DCS, DPlus, Dextra)

Tous ces serveurs utilisent exclusivement des logiciels libres.

 

Routeur d’accès ultra-compact : TKBox Mini

Basée sur un routeur TP-Link WR710N, la TKBox Mini possède un format beaucoup plus compact, et dispose d’un seul port Ethernet. Elle est idéale en “point bas” pour alimenter un faisceau radio 2.4 GHz ou 5 GHz, ou dans des lieux où la discrétion est requise (mise à disposition d’un accès Internet par un tiers, par exemple).

Ses fonctionnalités sont quasiment identiques à la TKBox Standard, dotée d’un boitier plus conventionnel, et mieux adaptée à une utilisation en station fixe au QRA. Cliquer ici pour voir les caractéristiques communes avec la TKBox Standard.